En Orient, le massage est considéré comme un moyen de prévention des troubles de la santé. Il est hygiène de vie et chacun s'y adonne régulièrement.

 

  En Occident, le soin de bien-être est plus perçu comme une prise en charge d'un problème déjà manifesté. Pourquoi attendre de ressentir gêne, douleur ou inconfort pour prendre soin de soi ? Parce que votre corps mérite que l'on s'occupe de lui et mieux vaut lui accorder respect avant que signes et symptômes ne se manifestent.

Qu’est-ce qu’un soin de bien-être ?

                - un enchaînement fluide de mouvements enveloppants adaptés aux besoins, aux ressentis, aux tensions, aux antécédents et aux limites de chacun(e).

                - un acte plein de sollicitude et d’intention bienveillante.

                - un art qui se veut hygiène de vie et prévention des problèmes de santé.

 

Je pratique le soin de bien-être dans un environnement sécurisant, propice au relâchement, dans le respect le plus total de la personne massée.

 

Une relation de confiance entre le(la) massé(e) et le(la) masseur(euse) est inhérente aux bienfaits du soin de bien-être.

Un peu d’histoire mais pas trop 

             Le soin manuel existe depuis les débuts de l‘humanité. Il est pratiqué depuis des millénaires en Chine, en Inde puis un peu plus récemment chez les Romains et les Grecs. Il fait partie de la culture de nombreux pays d'Afrique ainsi que du quotidien des Inuit.

Dans notre civilisation où le toucher a longtemps été délaissé, l’art du soin manuel retrouve de nos jours naturellement sa place

 

Un peu de science sans plus

               Notre peau contient des millions de récepteurs sensitifs qui font communiquer notre cerveau avec le monde extérieur.

Le toucher est le premier sens à apparaître au niveau embryonnaire et il implique la réciprocité. En effet on ne peut toucher sans être touché. Toucher et vie sont indissociables.